Mauritanie

 


  • Mauritanie, en arabe Mūrītāniyā, pays saharien et sahélien d’Afrique de l’Ouest. Sa capitale est Nouakchott.
  • La Mauritanie est baignée sur sa façade occidentale par l’océan Atlantique, bordée au nord-ouest par le Sahara-Occidental, au nord par l’Algérie, à l’est et au sud-est par le Mali et au sud-ouest par le Sénégal. Pays des Maures, dont elle tire son nom, la Mauritanie, créée en tant que telle par le colonisateur français en 1902, est une terre de contact, un « pont » entre l’Afrique noire et le Maghreb. Mauritanie – Encarta
  • La Mauritanie, en forme longue la République islamique de Mauritanie (en arabe : ﺔﻴﻣﻼﺳﻹﺍ ﺔﻳﺭﻮﻬﻤﺠﻟﺍ ﺔﻴﻧﺎﺘﻳﺭﻮﻤﻟﺍ), est un pays du nord­ouest de l’Afrique, situé entre 15 et 27 degrés de latitude nord et 5 et 17 degrés de longitude ouest. La Mauritanie fait partie de l’Union africaine, la Ligue arabe, l’Union du Maghreb arabe, et de l’OMVS, en plus d’être membre de la Francophonie.
  • Elle possède une côte de 600 km sur l’océan Atlantique s’étirant de Ndiago au sud jusqu’à Nouadhibou au nord. Au nord, elle est limitrophe de l’Algérie et du Sahara occidental (revendiqué par le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique), du Mali à l’est, et du Sénégal au sud.
  • La Mauritanie est un pays de l’Afrique de l’ouest. Sa superficie est de 1 030 700 km2.
  • Elle possède des frontières avec l’Algérie (463 km), le Sahara occidental (1 561 km), le Mali (2 237 km) et le Sénégal. Celles-ci ont été tracées par les colonisateurs français, ce qui explique les lignes droites, sauf pour le fleuve Sénégal qui constitue une frontière naturelle entre la Mauritanie et le Sénégal. Elle est bordée à l’ouest par l’océan Atlantique (700 km). Mauritanie – Wikipédia
  • La Mauritanie, officiellement appelée République islamique de Mauritanie, est un pays saharien de l’Afrique de l’Ouest (voir la carte). Sa superficie est relativement grande, car elle couvre plus d’un million de kilomètres carrés (deux fois la France), soit à peu près l’équivalent des pays comme le Tchad, le Niger, l’Angola, le Mali, l’Afrique du Sud, l’Éthiopie ou l’Égypte.
  • La Mauritanie est baignée à l’ouest par l’océan Atlantique et est bordée au nord­ouest par le Sahara occidental, au nord par l’Algérie, à l’est et au sud-est par le Mali et au sud-ouest par le Sénégal. En raison de sa situation géopolitique, la Mauritanie, désignée aussi comme le «pays des Maures» dont elle tire son nom, est une terre de contact et sert de «pont» entre les pays du Maghreb au nord et l’Afrique noire au sud.
  • La Mauritanie est divisée en 13 régions appelées «wilayas» : Adrar, Assaba, Brakna, Dakhlet Nouadhibou, Gorgol, Guidimaka, Hodh Ech Chargui, Hodh El Gharbi, Inchiri, Nouakchott, Tagant, Tiris Zemmour et Trarza. À leur tour, les wilayas sont elles-mêmes subdivisées en moughataa, soit 52 au total (voir la carte).
  • Les régions ou wilayas les plus peuplées de la Mauritanie sont celle de la capitale (Nouakchott : 899 887), puis les régions méridionales (voir la carte): le Hodh Ech Chargui (412 939), le Gorgol (327 856), l’Assaba (315 059), le Brakna (297 451), le Hodh El Gharbi (285 088), leTrarza (263 397) et le Guidimaka (186 697).
  • La Mauritanie est un pays aux trois quarts désertique; elle est caractérisée par la hausse de la température durant une grande partie de l’année, ainsi que par la rareté des pluies et la dominance des plaines et des dunes de sable, ce qui entraîne la pauvreté de la couverture végétale. La population du pays était estimée en 2014 à un peu plus de quatre millions d’habitants, dont 85 % vivaient dans le Sud, représentant seulement 20 % de la superficie globale. Mauritanie – Laval

Relief

  • La Mauritanie couvre une superficie de 1 031 000 km². Pays essentiellement désertique, à l’exception de la vallée inondable du fleuve Sénégal au sud, elle s’étend sur les deux tiers de sa superficie dans le Sahara.
  • Le relief, arasé, est constitué de sédiments, de débris rocheux (regs) et de dépôts sableux (dunes) d’où émergent, çà et là, comme des îles au milieu d’un océan immobile, des massifs de faible altitude, le plus souvent de forme tabulaire, témoignage d’un passé géologique plus humide. Un reg immense et plat s’étale dans l’extrême nord sur le rebord de la grande dépression de Taoudenni qui occupe le centre du Sahara. Il en est de même, à l’est, de la Majabat al-Koubra, le long de la frontière malienne.
  • Au centre, le massif de l’Adrar, composé de plissements orientés nord – sud-ouest, s’élève à 500 m d’altitude en moyenne (825 m au piton du Teniagouri) dans des paysages grandioses (passe d’Amodjar). Le Guelb er Richat, curiosité géologique exceptionnelle en forme de bulle éclatée d’une quarantaine de kilomètres de diamètre, complète l’Adrar à l’est. Le relief réapparaît plus au sud avec le massif Tagant, qui se prolonge jusqu’à la vallée du Sénégal par l’étroit massif de l’Assaba (464 m) et les montagnes de l’Afollé (600 m). Le Dhar Tichit (voir civilisation de Tichit), un mince affleurement rocheux envahi par les sables, joint le Tagant au Dhar Oualata, près de la frontière malienne. Nouakchott, près de l’océan, se trouve au centre d’une plaine, envahie autrefois par la mer. Mauritanie – Encarta
  • La Mauritanie se divise en quatre régions naturelles :
    • Le long de la côte atlantique s’étend un grand désert sablonneux, le Sahara.
    • La région centrale est parsemée de plateaux escarpés :
    • à l’est s’ouvrent de larges cuvettes dunaires.
    • Le fleuve Sénégal a creusé une vallée le long de la frontière sud du pays.
  • La Mauritanie est également traversée par le Karikoro.
  • L’est est constitué de zones de pâturage, alors que le sud constitue la zone agricole grâce aux alluvions du fleuve Sénégal.
  • La majorité du territoire se trouve dans le désert du Sahara avec des plaines et des reliefs peu accidentés avec quelques regs (roches). Pourtant au Nord, il existe de hauts plateaux avec un sommet à 915 m d’altitude : le mont Kedia d’Idjil. Dans le centre du pays, la cuvette du Hodh est bordée au sud-est par des plateaux gréseux (Adrar, Tagant). La façade maritime a une longue bande de dunes de sable. Mauritanie – Wikipédia

Climat

  • Le climat est principalement désertique. La température diurne moyenne est de 37,8 °C sur plus de six mois de l’année, mais les nuits sont fraîches. La région côtière est plus tempérée. Mauritanie – Encarta
  • Son climat est globalement désertique très chaud et très sec, ce qui explique la faible densité de population. De plus, des sécheresses successives ont accentué la désertification du pays.
  • Les températures sont relativement tempérées sur la côte grâce aux vents venant du large et la région du fleuve est plus humide.
  • Dans l’extrême sud et sud-est, qui se positionne sur la bande du Sahel, la végétation réapparaît et des cultures sont possibles.
  • Un vent de sable chaud (le Khamsin, ou Harmatan) balaye parfois des régions, ensevelissant des cultures, voire des villages qui luttent contre l’avancée du désert.
  • Dans les régions intérieures du pays, les températures sont largement plus élevés et torrides que sur les côtes. Il peut facilement faire plus de 50°.
  • Les nuances entre les 4 saisons sont quasi inexistantes. Mauritanie – Wikipédia

Flore et faune

  • Le pays est traversé dans sa partie septentrionale par le tropique du Cancer et, bien que la Mauritanie soit classée parmi les régions arides, les zones végétales présentent un échantillonnage nuancé de forêts-galeries et de savanes à grandes herbes et baobabs au sud (550 mm d’eau annuels), de steppes sahéliennes à acacias au centre (150 mm d’eau annuels), pour se terminer dans les grandes étendues du nord, par des buissons et des touffes de plus en plus éparses qui annoncent la dune vive ou le désert de pierres.
  • Le nord du pays, désertique, est pauvre en faune sauvage (gazelles). Dans la savane arborée du sud vivent des phacochères et des singes. Le littoral atlantique est particulièrement riche en oiseaux migrateurs (embouchure du Sénégal et banc d’Arguin). Mauritanie – Encarta

Environnement

  • Le plus grand parc national mauritanien, en termes de surface et de paysages, est le Parc national du banc d’Arguin. Il présente un paysage extrêmement contrasté, entre désert et océan, ainsi qu’un riche patrimoine naturel. Le banc d’Arguin est également un site exceptionnel pour la reproduction des oiseaux migrateurs européens ; à ce titre il a été inscrit sur la liste Ramsar. Le Parc national du banc d’Arguin est également classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Mauritanie – Wikipédia